« La raison du plus fort est toujours la meilleure » a dit La Fontaine : ironie d’un poète qui feint de confondre la raison et la force brutale. Mais que peut faire une personne seule et sans défense devant une meute de chiens féroces, une troupe dont le « courage » ne s’appuie que sur une écrasante supériorité numérique ?

Vous qui lisez ces lignes, vous avez peut-être l’impression d’être la cible de multiples attaques, de propos acides. Vous avez envie de vous battre, de crier votre innocence, de leur montrer, à tous ces méchants, que vous êtes victime et non coupable.

Pourtant, pensez à cette scène étonnante : face à la foule agressive, Jésus était le plus fort. Lui, le Fils de Dieu, aurait pu les frapper, les anéantir. Au contraire, il choisit de se cacher et de sortir du temple. Ce geste est prophétique : le temple de Dieu se vide de celui pour lequel il avait été construit, par la main même de ceux qui prétendaient le servir. Il vaut mieux, parfois, se cacher que se fâcher, laisser faire et « laisser… braire », d’après l’opinion courante.

Ce n’est peut-être pas très glorieux, mais c’est plus sage. Et aussi, souvent, plus efficace. Laissez donc la place au Dieu saint : il défendra mieux votre cause que vous ne pourriez le faire vous-même.

Gérard FO

 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sem, Curabitur ipsum risus elit. efficitur. risus. velit,