Lecture : 1 Corinthiens 12/1-3

De nombreuses personnes sont dans l’ignorance quant à ce domaine si important de la vie spirituelle. Par exemple, certaines ne savent pas faire la différence entre la conduite de l’Esprit et les manifestations de la chair ou des démons.

« Lorsque vous étiez païens, vous vous laissiez entraîner vers les idoles muettes, selon que vous étiez conduits. » (1 Corinthiens 12/2).

Le terme employé est très énergique. Il communique l’idée d’un tourbillon de souffles impurs, à la puissance desquels les Corinthiens étaient livrés. Autrefois, ils étaient comme pourchassés, dominés, assujettis par le fouet de démons méchants.
En revanche, le Saint-Esprit ne domine pas, ne force par la personnalité de l’individu. Il respecte l’homme. Sachez donc faire la différence entre la conduite de l’Esprit et la domination de l’adversaire. Jésus nous libère pour que nous le servions sans crainte.
Par ailleurs, dans 1 Corinthiens 12/3, il est écrit :

« C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit : Jésus est anathème et que nul ne peut dire que Jésus est le Seigneur si ce n’est par le Saint-Esprit. »

Quelqu’un a beau parler en des termes élevés, profonds, si ce que dit la personne abaisse, amoindrit ou porte atteinte à la sainteté de Jésus, son inspiration n’est pas divine. Il faut la rejeter sans se laisser impressionner par de belles formules.
Le Saint-Esprit glorifie toujours Jésus.

Joseph ATTA N’TIAMOA

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor eget diam at Praesent id commodo nunc efficitur. dictum libero suscipit