Lecture : Zacharie 4

De retour de la captivité à Babylone, le gouverneur juif Zorobabel, s’est trouvé devant une tâche écrasante : reconstruire le temple de Jérusalem depuis ses fondations, avec un peuple peu nombreux pour l’aider ; à cela, il fallait ajouter les incessantes attaques perfides et les moqueries des ennemis (Esdras 4/5 et 6).

C’est alors que Dieu lui dit :

« Ce n’est ni par la force, ni par la puissance, mais c’est par mon Esprit (…). Cette montagne qui est devant toi sera aplanie (…) Tes mains achèveront cette maison !  (Zacharie 4/6 à 9) ».

Par ces mots, Dieu voulait encourager son serviteur à poursuivre la construction de sa maison en lui promettant l’aide efficace de son Esprit.

Pour nous aujourd’hui, la tâche de l’évangélisation du monde est au moins aussi écrasante que celle de cet homme. Œuvre difficile à nos yeux que celle de notre sanctification, n’est-ce pas ? Défi effarant que l’explosion de notre jeunesse malade que l’on voudrait tant secourir ! Que de problèmes… que de montagnes… !

Écoutons la voix divine :

« Ce n’est ni par la force, ni par la puissance, c’est par mon Esprit, dit l’Eternel… » !

Merci Seigneur pour cet encouragement.

André PINGUET

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus dictum eget leo dolor Lorem sit velit,