Il n’y a rien de plus désordonné que la chambre d’un adolescent !

L’un de mes enfants aujourd’hui est beaucoup plus ordonné, ayant passé ce stade de l’adolescence. Il avait marqué sur la porte de sa chambre : « Ici commence le cauchemar de ma mère ! » C’est vrai qu’il y a un âge dans lequel le désordre est comme organisé, cultivé, mais le désordre n’est pas bon. On vit mal dans le désordre. Jésus est venu pour nous sortir du désordre et remettre notre vie en ordre. Beaucoup n’aiment pas l’ordre.

Il y a plusieurs sortes d’ordre : l’ordre de l’armée, celui du cimetière (tout y est ordonné, c’est clair, et certains – on les comprend – redoutent ce genre d’ordre), l’ordre que l’on peut trouver dans les églises en pierres, une ambiance paisible, de silence, mais cet ordre-là n’est pas celui dont nous avons besoin, car il est l’absence de la vie.

Tout au contraire, la vie semble être désorganisée, sans ordre, pleine de désordre ! Lorsqu’on se convertit, lorsqu’on permet à Jésus de venir habiter en nous et qu’on fait cette prière : « Jésus, deviens le Seigneur de ma vie ! », alors, il y a un ordre qui vient s’établir en nous, qui vient ranger ce qui était désorganisé. En même temps, il y a un autre désordre qui arrive : celui du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit, c’est Dieu venant habiter en nous, et il n’y a plus d’ordre logique ! Par exemple, Jésus dira du Saint-Esprit : « C’est comme le vent, tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va ! » Tu ne peux pas le caser dans des tiroirs, ni le ranger dans des dossiers, c’est un désordre apparent et pourtant… Quand tu suis l’Esprit de Dieu, quand il vient placer l’ordre de Dieu dans ta vie, alors tu es au calme. Il y a une tranquillité au milieu de ce désordre apparent, au milieu de cette incohérence apparente, il y a la paix de Dieu et l’ordre divin.

Beaucoup n’aiment pas l’ordre, parce qu’ils pensent que c’est incompatible avec la vie. En réalité, lorsque Dieu vient placer en nous cet ordre, lorsqu’il vient remettre en ordre notre vie, cet ordre s’accompagne d’une paix, d’une tranquillité, et les choses reprennent leur place telles qu’elles devraient être. Le rangement procure un apaisement : un document que l’on arrive à caser à sa place, une maison rangée, cela apaise.

Les ménagères parfois disent : « Vous arrivez maintenant, excusez-moi, la maison n’est pas rangée ! » En fait, elles ont passé la journée à ranger la maison… Une maison rangée c’est apaisant. Quand on met de l’ordre avec un chèque pour combler une dette, cela soulage quand on peut le faire. Quand j’ai rangé mon bureau, je suis heureux et ma femme aussi ! Mettre les choses en ordre dans sa vie, cela produit un changement et une joie et une tranquillité s’en dégagent.

Un vrai bricoleur, range, l’autre bricole. Le vrai bricoleur sait retrouver ses outils, l’autre ne retrouve que 30 à 40 % des outils qu’il possède. Souvent, il est obligé de racheter des objets qu’il a déjà : qui sont mal classés ou oubliés. Un jour, en mon absence et contre ma volonté, ma femme décida de ranger mon atelier de bricolage.

Lorsque je suis rentré d’une semaine d’absence, j’ai trouvé mon atelier rangé, étiqueté, coupé, collé, électrifié : c’était formidable ! J’ai apprécié et béni ma femme de ce qu’elle avait transgressé ma volonté affichée, de conserver le désordre tel qu’il était ! Et lorsque je cherche un outil, je peux à présent le trouver facilement – et dans la vie c’est la même chose…

Quand notre vie est en désordre, on n’est pas heureux. Semblable à un mécano qui passe plusieurs heures à tenter de réparer un moteur, il a les mains sales, noires de cambouis, sa salopette est dégouttante. Il rentre à la maison, et immédiatement, sa femme lui fait signe dans un sens giratoire « salle de bain ». Il doit enlever la salopette, se décrasser, se laver et seulement une fois parfumé, il pourra s’asseoir dans le canapé ! Quand on est propre, on se sent bien. La douche que nous prenons tous les jours nous met à l’aise. On est propre, les vêtements sont propres et tout va bien.

Ce que Jésus vient faire dans notre vie, c’est la nettoyer, y mettre de l’ordre et c’est comme une douche que l’on prend à l’intérieur. Quand on s’approche de Jésus, c’est le nettoiement à l’intérieur : le cœur, notre vie passée, notre misère qui est nettoyée, purifiée. Jésus a accepté la mort terrible comme un voleur, un brigand, un terroriste mourant, méprisé sur la croix du calvaire, ignoré de tous sauf de quelques-uns. Il a accepté d’être sali pour que je sois nettoyé. Il a accepté d’être noirci afin que je sois blanchi. Jésus est vraiment venu pour cela et il n’est pas mort, il est entré dans la mort et il en est sorti !

Vous pouvez vous aussi faire cette expérience et prier :

Seigneur, ce dont j’ai besoin c’est une douche à l’intérieur. Nettoie ma vie, pardonne mes fautes, mes péchés, le mal que je t’ai fait, le mal que j’ai fait à autrui. Nettoie-moi, purifie-moi.

Alors l’ordre de Dieu, l’Esprit-Saint de Dieu viendra habiter en vous et vous connaîtrez la paix, la tranquillité qu’on ne peut comparer à rien d’autre ici-bas sur la terre !

Serge SANTANDER

N’hésitez pas à partager ce message avec vos amis.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aenean ipsum risus. vulputate, venenatis sit